Respect des différences, respect des droits et libertés

Une éducation qui s’impose à l’école publique, "laïque"
dimanche 11 décembre 2011
par  Philippe Castel, Yohan Odivart

Lutte contre les discriminations, éducation au respect des droits et libertés de chacun, sont au coeur de nos missions transversales. De plus en plus, parfois en fonction de l’actualité, la diversité culturelle et de comportement de nos élèves, leurs façons d’intégrer à l’école ce qui est reçu des médias ou de l’entourage, nous conduisent à projeter des actions pédagogiques nécessitant une information actualisée, éventuellement hors de notre discipline, des contacts nouveaux, etc. Nos programmes eux-mêmes impliquent souvent une intervention hors du strict champ disciplinaire : de la maîtrise de la procréation à la réflexion sur l’évolution de la "parentalité", en SVT, de la Shoah et des colonisations-décolonisations à des questions vives relatives tant au conflit israëlo-palestinien qu’au racisme et à l’antisémitisme, en histoire... Et... impossible d’envisager un déplacement scolaire hors de l’hexagone sans se soucier des "papiers" ou de la nationalité de nos élèves... et de l’évolution du droit dans ce domaine, en France ou dans l’espace européen... D’où ces quelques pistes pour faciliter vos recherches.

Sur cette page :

| droits de l’homme | droits des étrangers |
lutte contre l’homophobie... | des cédéroms |

size="2">Les droits de l’Homme, en ligne

En France, des associations très diverses se réclament légitimement de la défense des droits de l’Homme Certaines se consacrent à la lutte conte le racisme et l’antisémitisme, d’autres sont plus spécialisées : défense du droit d’asile, soutien au chômeurs, lutte contre l’homophobie... Consultez leurs sites pour connaître leurs objectifs , les outils mis à disposition du public et les activités.

La LDH (ligue des droits de l’homme), créée lors de l’affaire Dreyfus, est une des plus anciennes. Elle s’impose de ne jamais séparer droits personnels et droits politiques ou sociaux, et est ainsi engagée dans les forums sociaux... Sur www.ldh-France.org : informations liées à l’actualité (communiqués de presse réguliers, initiatives), références aux textes fondamentaux relatifs aux droits de l’Homme, bonne bibliographie.

Dans la même optique, La FIDH (www.fidh.org) fédère 142 ligues dans 110 pays et vise à mobiliser la communauté internationale. Elle a contribué de façon significative à la création de la première cour internationale permanente, entrée en vigueur le 1er Juillet 2002.

AMNESTY INTERNATIONAL (http://efai.amnesty.org) lutte, dans le monde, pour la liberté d’opinion, contre la peine de mort et la torture, mais ses sections nationales n’ont pas vocation à s’occuper des violations concernant le pays où elles se trouvent et participent peu aux débats politiques. Ses rapports sont très bien documentés, ainsi son récent rapport sur les destructions de maisons et biens dans les territoires occupés par Israël.

Sur ce sujet, la défense des droits nationaux du peuple palestinien, on peut aussi consulter FRANCE PALESTINE SOLIDARITÉ sur www.france-palestine.org .

En matière de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, le MRAP (mouvement contre le racisme et l’antisémitisme) mène un certain nombre d’actions depuis près de 50 ans. Son site (www.mrap.fr) en témoigne et permet des liens avec la revue du mouvement, Différences.

Depuis quelques années, SOS RACISME (www.sos-racisme.org) intervient dans ce même champ ; le slogan « Touche pas à mon pote » sert de logo à l’association. Dans le contexte actuel, des divergences assez fortes apparaissent entre les 2 associations, concernant l’opportunité de dissocier lutte contre l’antisémitisme et lutte contre le racisme, SOS s’inscrivant plutôt dans cette optique.

RAS L’FRONT (www.raslfront.org) compte une centaine de collectifs en France. Née en 1990, à partir d’un texte signé par 250 personnalités, texte constituant sa Charte, l’association combat l’idéologie véhiculée par l’extrême-droite en démontant les mécanismes de sa propagande et en organisant diverses initiatives signalées sur le site.

Sur www.droitspartages.net, site de « DROITS PARTAGÉS », un travail monumental est consacré aux droits de l’Homme et de l’Enfant. Ce site, qui se veut interactif, quoique inachevé offre déjà plus de 800 documents. Dans un corpus allant de 1789 à nos jours, on peut faire des recherches sur les enfants et la guerre ; ou sur le travail des enfants, par exemple. A terme, près de 5000 documents seront disponibles avec un espace pédagogique.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Le droit des étrangers

Le GISTI est une association spécialiste du droit des étrangers. Il participe à l’animation des stages droits et libertés organisés par le Snes. Son site internet, http://www.gisti.org est une bonne ressource.

1. Beaucoup d’information : sur un classement thématique clair, textes réglementaires (lois, décrets, circulaires) en vigueur, jurisprudence, historique du droit des étrangers et de la nationalité. Cet historique contient des documents (projets de loi, débats parlementaires, avis du Conseil constitutionnel, analyses, etc.) sur la genèse des lois Debré, Guigou et Chevènement et sur la régularisation de 1997.

2. Le site permet d’accéder à l’ensemble de l’offre du Gisti, permanences juridiques gratuites (par téléphone ou courrier, le site étant conçu pour aider à la rédaction de demandes précises), brochures, revue trimestrielle sur abonnement (Plein Droit), formations. Merci de penser que, même si l’association s’efforce d’assurer des services gratuits, sa survie et son indépendance sont assurées par son pouvoir d’autofinancement (vente de publications, organisation de stages, éventuellement adaptés à des demandes précises). Le GISTI est agréé au titre de la formation professionnelle.

3. Son site est aussi un bon portail vers les principales organisations et les administrations que vous pouvez rechercher pour diverses problématiques apparentées.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">La lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle
et à l’identité de genre

La lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle (lesbophobie, gayphobie, biphobie) et à l’identité de genre (trans-phobie) entre pleinement dans le refus de l’ensemble des discriminations. L’école peut jouer un rôle essentiel en la matière et contribuer à éveiller les esprits au respect de chacun. Pour aider les “éducateurs” que nous sommes, différents outils existent.

Le site http://www.homoedu.com/, créé par Philippe Clauzard, enseignant du primaire, chercheur en sciences de l’éducation, auteur de Conversations sur l’homophobie, a pour vocation d’apporter un maximum d’informations, de matériaux pédagogiques et de pistes de réflexions à toute personne motivée par la lutte contre les LGBT phobies en milieu scolaire.

SIDA INFO SERVICE, par la ligne AZUR, ligne d’écoute destinée aux jeunes en questionnement quant à leur orientation ou leur identité sexuelles, propose le téléchargement d’une brochure à destination des professionnels de l’éducation : http://www.ligneazur.org/homophobie.pdf.

SOS HOMOPHOBIE, qui recense les appels de victimes d’homophobie, a conçu un module d’intervention en milieu scolaire, qu’elle utilise lorsqu’elle est sollicitée par un établissement : http://www.france.qrd.org/assocs/sos/dossiereducation.pdf.

Le MAG a élaboré un projet d’intervention en milieu scolaire, dont le but est d’évaluer la pratique des établissements scolaires en matière de lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre. Cette évaluation permet de proposer ensuite des actions adaptées à la situation de chaque établissement. Pour en savoir plus, www.mag-paris.fr/index.php/intervention-en-milieu-scolaire.html.

Pour les anglophones, le GLSEN (Gay, Lesbian and Straight Education Network), la plus grande organisation de lutte contre l’homophobie en milieu scolaire aux Etats Unis, propose divers outils : http://www.glsen.org/cgi-bin/iowa/home.html.

En Suisse, un travail d’envergure a été réalisé par l’association LAMBDA ÉDUCATION, http://www.lambda-education.ch/content/menus/ecole/.

La Centrale des Syndicats du Québec travaille sur ces questions depuis quelques années. Un colloque a été organisé "pour agir contre l’homophobie dans le réseau de l’éducation" en avril 2011. Le site qui a été créé en lien avec cet évènement dispose de ressources nombreuses et variées : documentation, outils pédagogiques, diaporamas... http://homophobie2011.org/accueil/index.html

Toujours au Québec, où la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre est menée au plus haut niveau institutionnel, la Commission scolaire de Montréal a référencé quantité de matériel utilisable : http://www2.csdm.qc.ca/sassc/Coffret/scripts/Liens.htm. Avec, également un dossier "pour contrer l’homophobie en milieu scolaire" sur http://www2.csdm.qc.ca/sassc/Documents/Productions/PV/Publications/HSFondements.pdf.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Des cédéroms

- Concernant ce thème, deux CD à connaître :

1. Ensemble contre le racisme, éd. CEMEA. Banque de données de textes législatifs, une cinquantaine de cas concrets, etc. Un outil à connaître. A voir sur le site de l’éditeur : http://www.cemea.asso.fr/spip.php?article298

2. L’histoire de la Shoah, éd. Softissimo. Des documents photographiques, des vidéos, ces discours qu’il faut connaître, etc., etc. Un bon outil pédagogique, mais difficile à trouver (date de 1997...).



Pour approfondir un de ces sujets ou pour d’autres thèmes de cet ordre, écrivez nous.


Contact

ADAPT
46 av d’Ivry
75013 Paris



Tel : +33 1 40 632 830
Fax : +33 1 40 632 815
Mél : adapt@snes.edu
SIRET : 348 625 864 000 15

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois