Des outils plus propices pour une "pensée systémique" ?

Quels outils multimédia pour l’ERE ?
 décembre 2004
par  Alain Prevot

Nos enseignements privilégient le plus souvent une organisation linéaire de la pensée à travers le plan déroulé au tableau -conformément à l’exigence des élèves-, la recherche de suites de relations de cause à effet -obsession supposée des scientifiques-, et les consignes usuelles d’exposition -conditions de la réussite aux examens. Des arborescences structurent une partie de l’enseignement en informatique et biologie pour leur efficacité dans des "classements" et autres travaux "(de) systématique(s)". Pour travailler des problèmes d’environnement, la pensée systémique est réputée incontournable, cette pensée qu’on image à l’aide de schémas tels ceux qui -dans les manuels de SVT en lycée- intriguent les collègues physiciens, peuvent souvent être reproduits par les élèves, parfois produits, presque jamais lus et compris ! Les schémas fonctionnels par exemple !

En principe, un multimédia (un cédérom, un site web, un ensemble thématique de sites web) est organisé en réseau, dès la conception. Un réseau est a priori un bon outil pour faire pressentir ce qu’est un système, pour saisir la complexité des interactions, pour confronter des points de vue (et non les faire se succéder). Un réseau ouvert comme la toile ou les cédéroms qui y relient, devrait aider à sortir des cadres simplificateurs, à explorer la complexité.

Mais ... une extrême rigueur est nécessaire. Sait-on faire ? Peut-on vraiment ? Observons nos élèves, observons nous ! Trop souvent on constate une promenade erratique, guidée par des associations d’idées, bref une démarche superficielle. Plus souvent encore le parcours est prévisible, induit par l’auteur et ... presque aussi linéaire que le veut la rumeur.

Nous recherchons notamment des produits conçus autour de modèles mathématiques dans lesquels on pourrait changer les variables pour constater différents types d’effets en retour, de conséquences apparemment contradictoires, des effets de seuil, etc. Avec le facteur temps ! Avec deux modèles sur un même produit et le moyen de comprendre ce qui les distingue et les valide ou invalide. Avec des ouvertures sur ce qui ne rentre pas (encore) dans le modèle. Bref, nous recherchons des outils simples pour modéliser des phénomènes environnement, des problèmes d’écologie.

Qui en connaît ou en prépare, sur l’effet de serre par exemple ?


Nous avons testés quelques logiciels d’ERE. Voir notre rubrique de tests. N’hésitez pas à nous faire connaître d’autres productions.


Contact

ADAPT
46 av d’Ivry
75013 Paris



Tel : +33 1 40 632 830
Fax : +33 1 40 632 815
Mél : adapt@snes.edu
SIRET : 348 625 864 000 15

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois