Cédéroms et DVD d’enseignement ou éducatifs, outils périmés ?

« Les tests d’Adapt, pour quoi faire ? »
 septembre 2007
par  Alain Prevot

Il y a quinze ans l’édition de cédéroms éducatifs, culturels ou dédiés à l’enseignement se développait considérablement. Le support semblait promis à un bel avenir. Cinq ans plus tard le développement d’Internet semblait remettre en cause ce succès et le rythme des publications s’est ralenti. Aujourd’hui, CD et DVD continuent de constituer un marché certes plus « calme » mais actif et Adapt, avec l’aide de collègues du SNES continue ses tests.

Présence conservée par la force des habitudes ou créneau spécifique ? Pourquoi acheter ces produits ?

Sur cette page :

| Web et cédéroms ou DVD, quelles spécificités ? | Quels CD dans quel cadre ? |
Les tests d’ADAPT-SNES | CDI branché ou débranché ? |

size="2">Web et cédéroms ou DVD, quelles spécificités ?

Pour une recherche –surveillée ou autonome– le Web offre une profusion de ressources. Même s’il reste de vraies lacunes, l’avantage quantitatif est certain mais s’impose à l’enseignant un gros travail pour faciliter le tri, éviter le zapping, imposer l’attention aux sources... Imaginons quelques situations.

Réalisation d’une progression pédagogique

Des sites disparaissent, d’autres sont restructurés ou mis à jour ; c’est souvent intéressant mais toute préparation élaborée, cadrée, doit être revue à chaque utilisation. On a parfois de désagréables surprises d’un jour sur l’autre (passage en « archives », panne de serveur, saturation du réseau).

Tandis qu’un parcours construit sur des CD est « durable » et on sait avec certitude ce que les élèves ont pu voir, faire. Il est facile de les canaliser, d’éviter que l’information pertinente soit noyée dans une avalanche de sites hétérogènes. L’identification des sources, moins éclatées, est plus aisée.

Certes il faut savoir « lâcher » les élèves sur Internet mais pour acquérir des notions précises, des mécanismes, l’outil « clos » peut s’avérer pratique.
Travail d’historien

Le Web permet de constituer un dossier pour un travail d’analyse comparative, de confrontation des sources, etc. Le CD est l’équivalent d’un livre : un auteur ou une équipe, UN traitement du sujet, une orientation... sélectionnée par le professeur dans le paysage éditorial. Avec les spécificités du multimédia : documents de différentes natures, navigation « interactive », permettant diverses trajectoires de lecture sans les aléas du site sélectionné et imposé qui aurait été modifié depuis la dernière préparation qui avait nécessité tant de patience !

Travail sur articles de presse, etc.

Des sites de journaux et revues en français (quotidiens nationaux, le Monde Diplomatique, Alternatives Économiques, La Recherche) ou en langue étrangère offrent articles, données, photos, vidéos, interview. Il est facile de copier quelques liens mais certains sont déplacés vers les archives quelques jours après et il faut s’abonner ce qui est intéressant si le coût est en rapport avec l’utilisation mais PARFOIS le CD est un choix plus réaliste.

Ludo-éducatif : le cédérom contre le zapping ?

Si l’exploration tous azimuts a du sens pour les enfants, elle a aussi ses limites. On sait l’intérêt pour les plus jeunes relire (revoir) la même histoire jusqu’à en mémoriser les moindres détails. Des revues mulimédia, comme Toboclic, fournissent un cédérom mensuel qui constitue progressivement une petite encyclopédie ludique.

En allant sur les sites ludo-éducatifs du Net un enfant est « en visite » comme à la bibliothèque municipale ou à la TV. C’est bien mais il a aussi besoin d’avoir SES CD, rangés dans SA chambre, et qu’il connaît par coeur. Et c’est confortable : les parents ne sont pas obligés de vérifier qu’il n’a pas dérivé vers un site peu sûr. Il ira sur le Net quand on sera auprès de lui.

Recherche de données actualisées

Dans bien des situations cependant, le CD n’a plus de sens : des bases de données sur le droit, les statistiques économiques, les médicaments, les maladies émergentes nécessitent une source à mise à jour permanente.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Quels CD dans quel cadre ?

Nous distinguerons 5 types de CD ou DVD.

– Les encyclopédies, dictionnaires et bases de données occupent un espace réduit –2 galettes ou lieu d’un rayon de bibliothèque– et sont disponibles directement sur le PC. Au CDI, pour une recherche, ils sont d’un grand intérêt, le must étant l’Encyclopaedia Universalis avec de nombreuses possibilités : exportation des articles, moteur de recherche performant, vidéos, mises à jour, etc. L’effet zapping –mais ici il sera contrôlé– regretté plus haut peut permettre, grâce aux hyperliens, de réparer un oubli : "Tiens, dans mon dossier sur les déserts, j’avais oublié les déserts froids". D’autres CD sont sans grand intérêt car ce sont des articles scannés, sur une ou plusieurs années, comme les compilations de Pour La Science ou de Ça m’intéresse.

– Les CD correspondant à une progression pédagogique, souvent construits par une équipe d’enseignants, sont très utiles. Il en existe chez de nombreux éditeurs et dans la plupart des matières. Citons les cahiers de la Cypriolette, Hatier, Chrysis, Génération 5. Ils permettent, de la maternelle au lycée, d’illustrer les cours, faire des exercices ou réviser en autonomie.

– Les CD sur thèmes culturels ou historiques présentent l’intérêt, par rapport au Web, d’une étude immédiate, souvent adaptée à une classe d’âge. Ainsi, chez Cadmos, le titre Les châteaux de la Loire permet de comprendre l’art de bâtir des demeures et l’histoire d’une région clé de notre passé.

– Les CD documentaires avec uniquement des extraits vidéo nécessitent vidéo-projecteur ou lecteur de DVD. Leur utilisation est plus confortable et rapide que les anciennes cassettes. Le CNDP en produit un nombre important, comme Bien dans son corps, éducation à la santé ou Volcans des Antilles, la Montagne pelée, l’arc des Soufrières. France Télévision diffuse ainsi l’émission C’est pas sorcier.

– Une dernière catégorie permet de transformer un réseau de PC en laboratoire de langues, comme Logolab analysé sur le site d’Adapt. Bien des logiciels restent commercialisés sur CD et c’est bien pratique quand il faut réinstaller : on retrouve plus facilement un CD dans une armoire qu’une adresse et un numéro de licence sur le disque dur qui vient de tomber en panne !


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Les tests d’ADAPT-SNES

Depuis 10 ans, Adapt teste CD et DVD. On pourrait dire « une analyse de plus », le label RIP (Reconnu d’intérêt pédagogique par le ministère de l’Éducation) existant par ailleurs.

– Le logo RIP identifie logiciels et créations multimédias qui, après expertise et par décision d’une commission du MEN, répondent aux attentes du système éducatif. Ce n’est pas sans intérêt mais trop global (c’est oui ou non) et lié à l’institution.

– Adapt, complètement indépendant du MEN et des éditeurs, essaye dans ses analyses de répondre aux attentes des collègues. En priorité ceux-ci désirent un produit interactif, avec des transferts possibles vers des logiciels généralistes, des extraits vidéo, une grande facilité d’utilisation lors de l’installation, de l’exploitation, de la désinstallation. Trois collègues bénévoles testent séparément, parfois avec élèves, pendant 2 semaines, selon une même grille descriptive alliant contenu, graphisme, intérêt pédagogique, facilité d’utilisation… Le CD est ensuite, sous réserve d’accord de l’éditeur (le plus souvent), offert à l’un des testeurs. ADAPT fait la synthèse et la publie sur le site, accompagnée d’un avis allant de défavorable jusqu’à une recommandation, la sélection ADAPT. L’objectif n’est pas de dire « oui » ou « non » mais de faire comprendre l’intérêt et les limites de chaque CD. Car il est souvent possible de faire du bon travail avec un produit perfectible qu’on a chosi en en connaissant les faiblesses. Nous veillons notamment à dire si un produit présente des inexactitudes de grammaire pour les langues, des approximations ou erreurs scientifiques. Les produits pédagogiques ou culturels évalués vont du niveau maternelle au niveau lycée.

Une difficulté de ce service du SNES est qu’il nécessite un grand nombre de testeurs pour une meilleure mutualisation des compétences et centres d’intérêt. Il faut sans cesse étoffer l’équipe et les candidatures seront les bienvenues pour améliorer notre réactivité.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">CDI branché ou débranché ?

Sous la direction du professeur documentaliste, il y a tout ce que le Web fait mieux que de « simples CD » mais, par exemple sur des thèmes culturels ou historiques, quand des sites fiables ne leur sont pas (encore) consacrés, du moins à un niveau adapté, un long travail de recherche, de sélection, de mise à jour peut être nécessaire. Orienter vers des CD ou les mettre à disposition peut faire lire des élèves comme on le fait en leur mettant « sous le nez » quelques ouvrages bien choisis sortis de rayonnages « chargés de science » et un peu décourageants.




Contact

ADAPT
46 av d’Ivry
75013 Paris



Tel : +33 1 40 632 830
Fax : +33 1 40 632 815
Mél : adapt@snes.edu
SIRET : 348 625 864 000 15

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois