Blog ou site, telle est la question !

En faire un sans y rien connaître ? Mais pour quoi faire ?
lundi 21 avril 2008
par  Yves Cauet

Dessin Philémon Prévot - 7 ansDe plus en plus de collègues alimentent la toile :

– site de professeur, plus ou moins narcissique ;

– site d’établissement, plus dans une démarche d’équipe mais parfois sous la pression du proviseur ou du principal, avec une rubrique par matière pour cours en ligne, cahier de texte, devoirs et corrigés, éventuellement les notes des élèves si le site est sécurisé par des mots de passe fiables ; avec le danger de “ flicage ” des enseignants ;

– un blog pour un projet pédagogique (comme un échange entre établissements) ou pour entamer des discussions (blog “ citoyen ”…).

Les blogs sont aussi d’excellents outils pour fédérer des luttes sociales, d’autant qu’on peut y intervenir depuis un téléphone portable sans attendre que le webmaster soit disponible et bien installé face à un ordinateur ! Des outils en ligne gratuits permettent de construire site ou blog sans logiciel à installer ni code à écrire, l’idéal pour les néophytes.

Sur cette page :

| La facilité et la réactivité, le blog | Un site Web personnalisé ? |
Les blogs : voir et savoir plus | Site Web, des outils gratuits pour novices |
Les sites : voir et savoir plus | Pour ne pas aller trop loin |

size="2">La facilité et la réactivité, le blog

À la base, c’est un journal personnel ou un carnet de voyage, accessible à tous et alimenté en contenus par une ou plusieurs personnes. Il présente des éléments écrits, visuels, audio ou vidéo, avec possibilité de commenter les billets publiés. L’une des particularités du blog est que le visiteur de passage peut y laisser des commentaires, avec son nom ou son pseudonyme, et relier à son propre blog. Lier son blog à celui d’une personne abordant les mêmes thématiques peut l’inciter à venir lire et entamer une discussion. Pour les “ fans ”, la discussion est essentielle, on anime généralement un blog pour être lu et partager ses opinions avec les visiteurs ; on les interpelle, en espérant qu’ils réagiront. Pourtant, certains sont mus par d’autres motivations, comme le désir de s’épancher, d’envoyer des nouvelles à leurs proches ou la volonté de se montrer, généralement sous un jour positif. Mais on peut aussi concevoir un blog pour des usages commerciaux ou… pour servir une cause, et même imaginer des usages pédagogiques.

La mise à jour ou blogging, normalement quotidienne, ne requiert pas de compétence technique. Des logiciels comme Blogger, Movabletype ou Ublog, accessibles via le Web, permettent de créer et de maintenir facilement un blog. Les informations “ postées ” sont affichées dans l’ordre chronologique inverse. À l’origine sites personnels, les blogs sont de plus en plus nombreux, des millions, et sophistiqués ; ils font leur apparition dans le monde de l’entreprise.

Pour ouvrir un blog, il suffit de s’inscrire sur l’un des nombreux services gratuits : Blogger, Canalblog, HautetFort, Over-Blog, Wordpress... On fournit une adresse e-mail, un mot de passe, un pseudonyme et c’est parti ! L’inconvénient, c’est qu’on ne peut pas organiser les pages, préformatées, aussi librement que celles d’un site personnalisé.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Les blogs : voir et savoir plus

– Le blog au CDI, compte rendu d’animation, par le CRDP de Versailles ;

Le blog, quelles utilisations en établissement ?, un dossier très complet sur SavoirsCDI ;

Les blogs professionnels, publication facilitée, mutualisation, veille, encore un dossier SavoirsCDI ;

Plaquette de prévention éducative par le CRDP de Versailles ;

Outils de création de blogs, présentation de plateformes d’hébergement et de blogiciels, au CRDP d’Aix-Marseille ;

– Exemple de blogging pédagogique parmi d’autres, des élèves publient leurs réactions sur les blogs d’auteurs dans le cadre d’un prix littéraire ou dialoguent avec des écrivains rencontrés : Cathy Ytak ou Dorothée Piatek ;

– Des documentalistes utilisent l’environnement Netvibes, (J. Valladon) et (C. Chauvin) ;

Un blog SavoirsCDI constitue un outil d’échanges entre documentalistes ;

Blog d’un lycée en luttes

Blog consacré à la didactique de l’information et à la mythologie française (P. Duplessis) ;

Dossier US-magazine de 2006.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Un site Web personnalisé ?

Un site est un ensemble de pages liées, situées sur un même serveur et gérées par un webmaster, des liens hypertextes permettent la navigation d’un document à un autre. On compte plus de 40 millions de sites aujourd’hui contre 20 millions en 2000. Un site peut être la vitrine d’une activité, une présentation de produits, avec ou sans vente, être construit pour des fins personnelles ou familiales, ou pour être lu par tout le monde…

Quel volume ? Si le site est neuf, il est très probable que vous ne consommerez qu’une dizaine de méga-octets. Pour du texte, on fait beaucoup de pages avec 1 Mo. Images non optimisées, vidéos, bases de données consomment beaucoup d’espace disque. Dans ces cas, vous choisirez une offre de 1 à plusieurs giga-octets, type de volume qui s’est démocratisé. Au-delà de 1500 visites par jour, vous opterez pour un serveur dédié.

Le nom de domaine est une suite de caractères (lettres, chiffres) permettant d’identifier facilement le site (monsite.com ou monsite.fr, par exemple). Il vous représentera et une erreur pourrait compromettre votre réussite. Un nom de domaine doit être déposé, en pratique loué à une entreprise sérieuse pour éviter des surprises au bout d’un an.

Les sites sont visibles via un protocole qui se nomme HTTP (Hypertext Transfer Protocol). L’hébergement est votre lieu de stockage sur Internet. Votre hébergeur n’est pas nécessairement votre fournisseur d’accès au réseau. Les offres gratuites imposent parfois des publicités. Si vous souhaitez utiliser des outils spécifiques comme Spip (qui permet une rédaction collective), vérifiez que votre hébergeur a une offre techniquement compatible ou peut vous la mettre en place.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Des outils gratuits pour novices

Avec aides en anglais

Google Page Creator

Page Creator est un nouveau service en ligne gratuit de création de pages Web, intéressant pour débuter. Seul préalable pour s’inscrire : se créer un compte de messagerie Google - Gmail. Des modèles, assez jolis, sont proposés. On écrit avec un “ éditeur html ” simple, semblable à un traitement de textes, avec zones d’écriture à remplir et boutons à cliquer. Ça marche bien, la mise en ligne est immédiate, le résultat gratifiant, et sans pub. Uniquement en anglais pour l’instant mais utilisation intuitive : un clic sur [publish] et la page est publiée ! Espace limité à 100 Mo, c’est souvent suffisant.

Weebly

Présentation très visuelle, des icônes explicites partout, on s’y retrouve sans peine. Une aide en français sur http://infrench.weebly.com. Le site repose, comme Google Page Creator, sur la technologie Ajax, qui rend la navigation très facile. Inscription rapide, ergonomie est remarquable, vaste choix de modèles, au design soigné. On ajoute ou on enlève des pages d’un simple clic et, pour les remplir, on utilise un astucieux [glisser-déposer] à partir de modules tout faits : texte seul, texte avec photos, sous-titre, etc. Ce système permet aussi d’insérer facilement des albums FlickR (site gratuit de partage de photos), des Google Maps (service gratuit de plans et cartes en ligne), des formulaires de contact, des vidéos YouTube (site d’hébergement de vidéos)... La limite de taille est là aussi de 100 Mo. C’est outil convivial, très bien conçu, sans pub, orienté débutants et grand public est notre préféré.

À découvrir, dans le même style, avec navigation agréable et résultat très abouti : Synthasite, SiteKreator, Webjam (forum d’aide en français).

Avec aides en français

E-Monsite.com

Nettement moins convivial que les précédents, son seul avantage est d’être en français. Le niveau gratuit ne propose que deux modèles, très basiques, à personnaliser. Il faut un peu de temps pour s’orienter dans le dédale des menus. Le chargement des rubriques est lent et un gros bandeau de pub au milieu de la page d’administration gêne la navigation. Détail déplaisant, des pubs sont imposées. Accepte 99 photos.

One Line Creation

Prise en main aisée, navigation sobre, on réussit assez vite à créer sa première page, vaste choix de modèles. Il vaut mieux réduire les photos avant envoi, car elles sont limitées à 500 Ko et au nombre de 22. En version gratuite, on se voit infliger, là encore, des publicités sur les pages créées.

- Vous pouvez aussi utiliser les outils des fournisseurs d’accès, liés à leurs offres d’hébergements (Orange…), n’imposant pas toujours de publicité, aux fonctionnalités variables, parfois à 2 niveaux, débutant et “ confirmé ”.

Ce n’est pas tout…

Il y a bien évidemment des logiciels commerciaux performants, dans des gammes de prix variées et des logiciels libres et gratuits, simples ou performants. Ce dossier n’a pour objectif que de vous donner des pistes pour débuter. Dans le domaine libre et gratuit, rappelons qu’un module de Mozilla (N-Vu, actualisé séparément en KompoZer) permet la réalisation de pages Web puis la mise en ligne avec un logiciel serveur ftp comme FileZilla. Nous traiterons dans un prochain dossier de la réalisation d’un site collaboratif utilisant une base de données, avec Spip. Pour trouver des logiciels libres, Framasoft reste la bonne adresse avec une rubrique pour les éditeurs de html dont KompoZer.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Les sites : voir et savoir plus

Dossier d’Adapt (2005) ;

– Deux exemples avec un collègue et un établissement.


<font
color="#000080" size="3" face="Arial">Pour ne pas aller trop loin


Dans l’espace public, il faut veiller au droit d’auteur, au droit à l’image… Nous avons donné quelques informations sur ces questions lors de précédents dossiers (notamment). Certains aspects sont complexes, d’autres évoluent rapidement (cadre légal, accords entre ayant-droits et État), consultez les dossiers spécifiques du ministère, comme “ La blogomania, je blogue, tu blogues, nous bloguons… ” sur ou l’entrée Legadico, très complète.

Ainsi, la mise en ligne de photos d’élèves est déconseillée, voir (“ J’appelle […] votre attention sur les risques que comporte la diffusion sur internet de photographies d’élèves, dès lors que ceux-ci sont identifiables […] veiller à ce que ces mises en ligne, lorsqu’elles sont souhaitées par l’établissement, soient réservées à un réseau interne, non accessible au grand public ”).


Contact

ADAPT
46 av d’Ivry
75013 Paris



Tel : +33 1 40 632 830
Fax : +33 1 40 632 815
Mél : adapt@snes.edu
SIRET : 348 625 864 000 15

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois